Pl2 INTERRUP.DOC

From AtariForumWiki
Jump to navigation Jump to search

                         ------------------------
                         Les INTERRUPTIONS et les

                            VARIABLES  SYSTEME

                         ------------------------


 Avant de commencer à vous parler des programmes sous interruption, nous
 allons ‚tudier:

                        *** LES VARIABLES SYSTEME ***
                        -----------------------------

- Les VARIABLES SYSTEME sont diverses informations qui nous sont dispo-
  nibles en lecture et en ‚criture et qui se situent au d‚but du second
  KO de la RAM de notre ST. (L'emplacement en RAM varie si vous possèdez
  un MEGA ST au un ST dont le système d'exploitation (le TOS) n'est pas
  en ROM, mais il ne varie pas entre les diff‚rentes versions de ROM)
  
- Pour atteindre ces variables, il faudra d'abord se positonner en MODE
  SUPERVISEUR, sinon attention au plantage...(Erreur de BUS:2 bombes !)
  Les variables systèmes sont soit des OCTETS soit des MOTS soit des L-M.

- Nous allons nous servir de certaines de ces VARIABLES SYSTEME, elles
  influences grandement le fonctionnement du ST:

  Voilà les adresses ou se situent ces diff‚rentes variables ainsi que
  leurs noms , leurs tailles et leurs utilit‚:

  Les noms ci-dessous sont les noms standard donn‚s par ATARI à ces
  variables ,les adresses qui leur sont attribu‚es sont uniquement
  valables pour les ST avec le TOS en RAM.


  
  ADRESSE |  NOM    + TAILLE  |  UTILITE      

  . $400   evt_timer    (.L)  : C'est un vecteur qui pointe sur l'adresse
                                $FCA648 ( Je donne les adresses valables 
                                pour les ST avec TOS en ROM ) et qui per-
                                met l'ex‚cution des fonctions p‚riodiques
                                du GEM.    

  . $404   evt_critic   (.W)  : C'est un vecteur qui pointe sur l'adresse
                                $2A156 et qui est utilis‚ quand le système
                                d'exploitation doit traiter une erreur pro
                                venant du lecteur de disquette. ( Lecteur
                                ne r‚pond pas... )   

  . $408   evt_term     (.L)  : C'est un vecteur qui est utilis‚ par les
                                fonctions de type _TERM du Gemdos qui ser-
                                vent à finir l'ex‚cution d'un programme.

  . $40C   evt_xtra   5*(.L)  : 5 L-M y sont r‚serv‚s pour des 
                                applications futures...

  . $420   memvalid     (.L)  : S‚maphore pour une configuration de
                                controleur de m‚moire valide.

  . $424   memctrl      (.B)  : Si memctrl=4 l'ordi est un 520  ST
                                Si memctrl=5 l'ordi est un 1040 ST   
                                Si memctrl=10 c'est un MEGA ST
                                Si memctrl=0 c'est un 128 ST

  . $426   resvalid     (.L)  : Si il vaut $31415926 (soit PI sans la vir-
                                gule) l'adresse point‚e par resvector sera
                                utilis‚e comme vecteur lors d'un RESET.

  . $42A   resvector    (.L)  : Le vecteur utilis‚ par resvalid lors d'un
                                RESET.

  . $42E   phystop      (.L)  : Adresse de la fin de la m‚moire vid‚o 
                                physique.

  . $432   _membot      (.L)  : Adresse du d‚but de la zone de la m‚moire
                                r‚serv‚e pour le programmeur.(voir organi-
                                sation de la m‚moire plus loin)

  . $436   _memtop      (.L)  : Adresse de la fin de cette zone ( $78000
                                pour un 520 ST ou $F8000 pour un 1040 ST)

  . $43A   memval2      (.L)  : Si memval2=$237698AA, le L-M confirme
                                memvalid

  . $43E   flock        (.L)  : Si flock est diff‚rent de 0, la VBL est
                                arrêt‚e (Voir plus loin pour VBL)

  . $440   seekrate     (.W)  : Permet de selectionner la vitesse de d‚-
                                placement de la tête de lecture du lecteur
                                de disquette d'une piste :
                                0=6 ms,1=12 ms,2=2 ms,3=3 ms

  . $442  _timer_ms     (.W)  : Temps ‚coul‚ entre 2 appels du timer, soit
                                la vitesse des battements de l'horloge in-
                                terne. (en millisecondes)
                                Vous y trouverez toujours 20 ms soit 50 Hz
                                (Voir plus loin pour les TIMERS)

  . $444  _fverify      (.W)  : Si _fverify est diff‚rent de 0, il y a un
                                test d'‚criture qui est effectu‚ par le 
                                lecteur de disquette:A chaque ‚criture, il
                                relit l'octet ‚cris et le compare a l'oc-
                                tet à ‚crire.
                                En cas d'erreur, on obtient un code 
                                d'erreur  
  
  . $446  _bootdev      (.W)  : Contient le num‚ro du lecteur de disquette
                                qui a charg‚ le système d'‚xploitation.

  . $448  palmode       (.W)  : Drapeau qui indique soit que le système se
                                trouve en mode vid‚o 50 Hz (PAL) si palmo-
                                de est diff‚rent de 0 soit qu'on est en 
                                mode vid‚o 60 Hz (Standard NTSC) 
  
  . $44A  defshiftmd    (.W)  : Contient la r‚solution de l'‚cran dans la-
                                quelle on se trouve si on passe d'un ‚cran
                                Haute r‚solution à un ‚cran Couleur.
                                (0=basse,1=moyenne)
  
  . $44C  sshiftmd      (.W)  : Contient la r‚solution de l'‚cran dans la-
                                quelle on se trouve:0=BASSE,1=MOYENNE,
                                2=HAUTE
 
  . $44E  _v_bas_ad     (.L)  : Contient l'adresse du d‚but de la m‚moire
                                vid‚o logique.C'est obligatoirement un
                                multiple de 256

  . $452  vblsem        (.W)  : Si cette valeur est nulle, la VBL n'est
                                plus ex‚cut‚e:Voir plus loin pour la VBL

  . $454  nvbls         (.W)  : Contient le nombre de routines ex‚cut‚es
                                lors du VBL (Logiquement 8)

  . $456  _vblqueue     (.L)  : Vecteur qui pointe sur les adresses des
                                routines ex‚cut‚es lors du VBL

  . $45A  colorptr      (.L)  : Si ce L-M est diff‚rent de 0,il est inter-
                                pr‚t‚ comme l'adresse d'une nouvelle 
                                palette de couleurs.

  . $45E  screenpt      (.L)  : Si ce L-M n'est pas nul, il sera interpr‚-
                                t‚ comme l'adresse de la nouvelle m‚moire 
                                vid‚o physique.

  . $462  _vbclock      (.L)  : C'est le compteur d'interruptions de la
                                VBL (Voir le chapitre suivant)

  . $466  _frclock      (.L)  : Contient le nombre de routines VBL qui ne 
                                sont pas bloqu‚es par vblsem.
                                Ce nombre sert aussi à la fonction RANDOM
                                de l'XBIOS pour obtenir un nombre al‚atoi-
                                re.

  . $46A  hdv_init      (.L)  : Vecteur qui pointe sur la routine d'ini-
                                tialisation du disque dur en $FC0D60

  . $46E  swv_vec       (.L)  : Vecteur qui pointe sur la routine ex‚cut‚e
                                lorsqu'on d‚connecte ou connecte un moni-
                                teur monochrome (en $FC0020).
   
  . $472  hdv_bpb       (.L)  : Voir la fonction de code $7 du BIOS
                                (Getbpb)

  . $476  hdv_rw        (.L)  : Vecteur qui pointe sur les routines d'‚cr-
                                iture et de lecture de donn‚es sur disque
                                dur.

  . $47A  hdv_boot      (.L)  : Vecteur qui pointe sur la routine de
                                lancement (BOOT) du disque dur

  . $47E  hdv_mediach   (.L)  : Vecteur pour la routine MEDIACH du disque
                                dur (Pour tester si on change le disque :
                                voir MEDIACH de code $4 dans le BIOS)
  
  . $482  _cmdload      (.W)  : Si cette variable est diff‚rente de 0, le
                                programme nomm‚ 'COMMAND.PRG' sera charg‚ 
                                dès que le système d'exploitation est mis
                                en place.Cette variable devra ètre modifi-
                                ‚e sur le BOOT SECTOR.
  
  . $484  conterm        (.B) : C'est un vecteur bit dont les 4 premiers
                                bits sont utilis‚s.Si un de ces bits est
                                actif,la fonction est utils‚e, sinon elle
                                est d‚connect‚e.
                                Bit nr° 0 :BIP à chaque touche enfonc‚e
                                Bit nr° 1 :R‚p‚tition au clavier
                                Bit nr° 2 :Control+G donne un BIP
                                Bit nr° 3 :Permet de règler la fonction
                                           BCONIN du BIOS.
   
  . $492  themd2         (.L) : Adresse du d‚but de la m‚moire disponible
     
  . $496  themd3         (.L) : Adresse de la fin de la m‚moire disponible   
 
  . $4A2  savptr         (.L) : Adresse ($90C) qui pointe une zone de la
                                m‚moire utilis‚e pour la sauvegarde des
                                registres par le PROCESSEUR après un appel
                                à une fonction BIOS ou XBIOS

  . $4A6  _nflops        (.W) : Contient le nombre de lecteurs de 
                                disquette connect‚s.

  . $4A8  con_state      (.L) : Vecteur pointant sur les routines de code
                                ('ESC' + 'valeur') pour les effets des 
                                ‚ditions graphiques de texte.

  . $4AC  save_row       (.W) : M‚moire temporaire de la position du cur-
                                seur du texte pour la fonction ESC+'Y'

  . $4AE  sav_context    (.L) : Adresse pointant sur une m‚moire tempo-
                                raire utilis‚e en cas de traitement d'une
                                proc‚dure d'exeption. 
  
  . $4BA  _hz_200        (.L) : Le timer du système qui est incr‚ment‚
                                200 fois par seconde.

  . $4BC  _the_env       (.L) : La chaine de caractère prise par d‚faut ,
                                positionn‚e sur 4 octets nuls...
   
  . $4C2  _drvbits       (.L) : Vecteur bit repr‚sentant suivant le nr° du
                                bits actif le ou les drives connect‚s.
  
  . $4C6  _dskbufp       (.L) : Tampon de 1 KO utilis‚ par les op‚rations
                                de disk.
  
  . $4CE  _vbl_list    8*(.L) : Vecteur qui pointe sur les adresses des 8
                                routines qui sont ex‚cut‚es dans la VBL.

  . $4EE  _dumpflg     8*(.L) : S‚maphore utilis‚e par la fonction de
                                Hardcopy activ‚e par l'appui de Alternate
                                et Help.

  . $4F2  _sysbase       (.L) : Adresse du d‚but du système d'exploitation
                                ($FC0000 sur les ST avec TOS en ROM)

  . $4FA  _end_tos       (.L) : Adresse de la fin du système d'exploita-
                                tion ($A100 sur les ST avec TOS en ROM)   

  . $4FE  exec_os        (.L) : Adresse du d‚but de l'AES ($FD91D0)

  . $502  dump_vec       (.L) : Vecteur qui pointe sur la routine de
                                hardcopy de la fonction 20 du XBIOS.

  . $506  prt_stat       (.L) : S‚maphore pour l'‚tat de l'imprimante

  . $50A  prt_vec        (.L) : Vecteur pour les fonctions d'‚dition sur
                                imprimante
  
  . $50E  aux_sta        (.L) : Vecteur de recherche d'‚tat utilis‚ par
                                une fonction de Hardcopy

  . $512  aux_vec        (.L) : Vecteur de sortie utilis‚ par une fonction
                                de Hardcopy
  

  Voilà la liste de ces variables systèmes, pour les modifier, il suffira
  donc de se mettre en MODE SUPERVISEUR et d'y d‚poser la valeur que vous
  voulez...(Vous pouvez bien sur aussi vous contenter de lire les donn‚es
  qui y sont d‚pos‚es...) 


  Ainsi, si vous voulez connaitre la r‚solution:
  Vous ‚crirez:

 *  ;LECTURE d'une VARIABLE SYSTEME:
 
       SUPER               ;MACRO de passage en MODE SUPERVISEUR
       move.w   $44C,d0    ;$44C=sshiftmd

  et Vous obtenez la r‚solution de l'‚cran dans d0.W !!!


  Si vous voulez changer la palette des couleurs, vous ‚crirez:   

 *  ;ECRITURE sur une VARIABLE SYSTEME:

       SUPER                ;MACRO de passage en MODE SUPERVISEUR
       move.l  #PAL,$45A    ;adresse de 'PAL' en $45A=colorptr

       DATA

  PAL  DC.W    $777,$007,$700,$070,$777,$777,$777,$777  ;les 16 couleurs
       DC.W    $777,$777,$777,$000,$000,$123,$456,$789    

   et Vous changez la palette des couleurs !!!

  
  Cette m‚thode s'applique à toutes les variables système...

  Ces variables pr‚sentent un très grand int‚rêt pour nous car grƒce
  à elles, il n'est plus utile d'appeller certaines fonctions du BIOS, 
  de l'XBIOS ou du GEMDOS pour obtenir des effets graphiques de base 
  comme le changement de la palette,obtenir la r‚solution... :
  Voilà qui nous sera vraiment très utile car ces variables systèmes se
  laissent très facilement modifier ou lire.Mais le plus grand int‚rêt
  qu'on peut en tirer,c'est que modifer une variable système ne n‚cessi-
  te pas l'utilisation de registres (SP ou des valeurs en RETOUR) ,con-
  trairement aux fonction de BIOS,XBIOS ou GEMDOS...
  Cela nous sera vraiment très utile quand nous ferons nos premiers 
  programmes sous interruption...




                *** LES PROGRAMMES SOUS-INTERRUPTION ***
                ----------------------------------------

- Un programme sous interruption est un programme qui doit ètre ex‚cut‚
  p‚riodiquement, à intervals r‚guliers.
  Un tel programme sera source d'un TRAITEMENT D'EXCEPTION:
  Il sera ex‚cut‚ si une certaine condition est v‚rifi‚e ( En pratique:
  après l'‚coulement d'un certain temps de latence ) et sera interrompu 
  ( Dès la rencontre d'instructions pr‚vues à cet effet ) pour n'être à
  nouveau appel‚ que lorsque la condition se retrouvera r‚alis‚e.

  Un programme sous-interruption n'arrète aucune fonction de l'ordi.:
  Il est entièrement gèr‚ à part.
  Il est tout à fait possible que votre programme principal effectue 
  une boucle et qu'EN MEME TEMPS, un programme sous interruption s'e-
  x‚cute sans interrompre le programme principal !!
  C'est d'ailleurs cette propri‚t‚ qui rend les programmes sous inter-
  ruption si utiles...
  (Pour ne pas dire indispensable, car il existe toujours des routines
  sous interruption qui sont activ‚es en permanence pour des raisons
  vitales ...) 
  Nous ‚tudierons tout cela en d‚tail très bientot, pas de panique !
  

- Il existe des ROUTINES D'EXCEPTION qui sont ex‚cut‚es par le système
  d'exploitation si une certaine condition (sp‚cifique) est v‚rifi‚e.
  Ce sont des programmes ex‚cut‚s exeptionnelement (d'o— leur nom !),
  c.à.d. si la condition qui les actives se trouve r‚alis‚e.

  Ces programmes d'exception sont point‚s par une suite de VECTEURS qui
  se situent dans le premier KO de la m‚moire et qui pointent l'adresse
  de la ROUTINE D'EXCEPTION conscern‚e.
  Ils sont responsables d'un certain nombre de fonctions vitales de  
  notre MICROPROCESSEUR.

  On peut considèrer que les programmes sous interruption sont des
  programmes d'exception.

  En pratique:

  Vous avez surement d‚jà vu un certain nombre de BOMBES s'afficher à
  l'‚cran quand vous avez cr‚‚ un programme qui ne marchait pas corr-
  ectement.Ces bombes servent à identifier la source de l'erreur pour
  le programmeur (ou l'utilisateur) et proviennent d'un traitement
  d'exception.
  Il existe 255 VECTEURS D'EXCEPTION et le  nombre de bombes qui 
  s'affichent vous renseigne sur le nr° de l'exception qui a ‚t‚ 
  solicit‚.

   
  Voilà les diff‚rents VECTEURS D'EXECPTION ainsi que leurs emplacements
  en m‚moire.
  Ce sont des L-M car ce sont des ADRESSES qui pointent sur des routines
  sp‚cifiques au VECTEUR conscern‚.


  NR° DU VECTEUR  :  ADRESSE  DU  :  ROUTINE et UTILISATION
                       VECTEUR

     0            :     $000      :SP après un RESET (.L)
     1            :     $004      :PC après un RESET (.L)
     2            :     $008      :ERREUR de BUS (2 BOMBES)
     3            :     $00C      :ERREUR d'ADRESSE (3 BOMBES)
     4            :     $010      :INTRUCTION ILLEGALE (4 BOMBES)
     5            :     $014      :ERREUR car une DIVISION par ZERO a ‚t‚
                                   d‚tect‚e. 
                                   (La routine n'est en fait qu'un RTE !)  
     6            :     $018      :Utilis‚ par CHK
     7            :     $01C      :Utilis‚ par TRAPV
     8            :     $020      :VIOLATION DE PRIVILEGE:On a essay‚ de
                                   toucher à des donn‚es uniquement acc-
                                   ‚sibles en MODE SUPERVISEUR
     9            :     $024      :Adresse de la routine ex‚cut‚e après
                                   chaque instruction en mode TRACE
    10            :     $028      :ERREUR d'‚mulation de LINEA
    11            :     $02C      :ERREUR d'‚mulation de LINEF
    12 à 14       :     $030      :R‚serv‚ pour des applications futures
    15            :     $03C      :INTERRUPTION NON INITIALISEE
    16 à 23       :     $040      :R‚serv‚ pour des applications futures
    24            :     $060      :INTERRUPTION secondaire
    25            :     $064      :IPL 1
    26            :     $068      :IPL 2
    27            :     $06C      :IPL 3
    28            :     $070      :IPL 4
    29            :     $074      :IPL 5
    30            :     $078      :IPL 6
    31            :     $07C      :IPL 7
    32            :     $080      :Utilis‚ par TRAP #0
    33            :     $084      :Utilis‚ par TRAP #1 (GEMDOS)
    34            :     $088      :Utilis‚ par TRAP #2 (AES/VDI) 
    35            :     $08C      :Utilis‚ par TRAP #3
    36            :     $090      :Utilis‚ par TRAP #4
    37            :     $094      :Utilis‚ par TRAP #5
    38            :     $098      :Utilis‚ par TRAP #6
    39            :     $09C      :Utilis‚ par TRAP #7
    40            :     $0A0      :Utilis‚ par TRAP #8
    41            :     $0A4      :Utilis‚ par TRAP #9
    42            :     $0A8      :Utilis‚ par TRAP #10
    43            :     $0AC      :Utilis‚ par TRAP #11
    44            :     $0B0      :Utilis‚ par TRAP #12
    45            :     $0B4      :Utilis‚ par TRAP #13 (BIOS)
    46            :     $0B8      :Utilis‚ par TRAP #14 (XBIOS)
    47            :     $0BC      :Utilis‚ par TRAP #15
    48 à 63       :     $0C0      :R‚serv‚
    64 à 255      :     $100      :disponibles à l'utilisateur, on y
                                   trouve notament:
    68            :     $110      :Interruption du TIMER D
    69            :     $114      :Interruption du TIMER C
    72            :     $120      :Interruption du TIMER B
    77            :     $134      :Interruption du TIMER A
      
   
  Le d‚tail viendra plus loin.
  En pratique, si votre programme affiche 3 BOMBES avant de rendre l'Æ’me,
  c'est qu'une erreur d'adresse a ‚t‚ d‚tect‚e, si il en affiche 4,c'est
  qu'une instruction ill‚gale a ‚t‚ d‚tect‚e...


  Voilà maintenant comment l'ordi. s'y prend pour ex‚cuter une ROUTINE
  d'EXEPTION:
  
  .Sauvegarde de SR dans un registre interne.
  .Passage en mode SUPERVISEUR par activation du bit S de SR.
  .Anulation du mode TRACE par extinction du bit T du SR (Explications
   sur le Mode TRACE plus loin).
  .Recherche du vecteur d'exeption à utiliser.
  .Empilement du PC et du SR dans la pile système.
  .Chargement dans le PC de l'adresse que contient le VECTEUR d'EXCEPTION
   choisi :Saut à la routine correspondante...
  .Ex‚cution du programme d'exCeption et retour dès la rencontre d'un
   RTE (Return From Exception)
  .Restauration des registres SR et PC.   

   Il est tout à fait possible de modifier ces vecteurs, il suffit de
   d‚pose l'adresse (L-M) de la nouvelle routine à ex‚cuter à l'adresse
   du vecteur à modifer. (MOVE.L  #NEW,$vecteur)
   Ceci aurra pour effet de d‚tourner l'ex‚cution de la ROUTINE D'EXCEP-
   TION vers votre propre routine...
   Nous verrons cela en d‚tail quand je parlerais du mode TRACE.


  Mais revenons à nos programmes sous interruption.

  Pour pouvoir gèrer plusieurs programmes sous interruption en même temps
  ,il faudra attribuer un NIVEAU DE PRIORITE à notre programme sous inter-
  ruption.
  Plus ce NIVEAU DE PRIORITE sera ‚lev‚, et plus grande sera l'importance
  accord‚e à notre programme dans la hi‚rarchie.

  Le NIVEAU DE PRIORITE de notre programme sera d‚finit par l'‚tat des
  BITS I1,I2,I3 du REGISTRE D'ETAT 'SR' (Disponible UNIQUEMENT en MODE
  SUPERVISEUR !!)

  Ces 3 BITS permettent de d‚finir 8 niveaux de priorit‚.

  BITS    I1   I2   I0  =  % NIVEAU  (ou Interrupt Priority Level)

   %      1    1    1         7  
   %      1    1    0         6
   %      1    0    1         5
   %      1    0    0         4
   %      0    1    1         3
   %      0    1    0         2
   %      0    0    1         1
   %      0    0    0         0

   
   Un programme de NIVEAU D'INTERRUPTION (ou d'Interrupt Priority Level
   :'IPL') 0 sera donc interrompu par tout autre programme d'IPL ò 1,un
   programme d'IPL 1 ne sera interrompu que par un programme d'IPL ò 2
   mais restera indiff‚rent à un programme sous interruption d'IPL 0,et
   celui-ci ne sera donc pas ex‚cut‚ car son IPL est < 1 etc...

   Le NIVEAU 0 est th‚oriquement celui de votre programme.
   (Niveau le plus bas)
   Le NIVEAU 7 est th‚oriquement le niveau d'IPL qui permettra au prg
   sous interruption qui en est affect‚ qu'aucun autre programme sous
   interruption ne puisse l'interrompre.
   (Il pourrait par exemple s'agir du RESET,qui a une priorit‚ ABSOLUE)
   
   . En pratique, seuls les niveaux 2,4 et 6 sont utilis‚s.

          l'IPL 2 est utilis‚ par le HBL
          l'IPL 4 est utilis‚ par les routines du VBL
          l'IPL 6 est utilis‚ par les interruptions du MFP 68901
      
  
   le HBL: Horizontal BLank
   -------
   Il s'agit en r‚alit‚ d'une routine ex‚cut‚e après que le SHIFTER 
   affiche 1 ligne horizontale sur l'‚cran.
   Suivant le type de moniteur connect‚, la routine est appell‚e toutes
   les 50 microsecondes (50Hz) ou toutes le 64 microsecondes (64 Hz) 
   Un moniteur couleur possède 200 lignes horizontales, l'‚cran est 'ra-
   fraichit' 50 fois par secondes (50 Hz), la routine de l'HBL est donc
   appel‚ 10000 fois par seconde dans certaines conditions !
   Cette routine ralentirait ‚norm‚ment l'ordi. ,c'est pourquoi la routine
   de l'HBL n'est pas ex‚cut‚e. (heuresement pour nous !)
   En effet, dès son premier appel,la routine positionnera automatiquement
   l'IPL de notre programme sur un niveau d'IPL 3: la routine ne sera donc
   plus appell‚e car elle a un niveau d'IPL 2...

   NB: Il est possible de d‚tourner cette routine:
   --
       Il suffit de d‚poser l'adresse de votre routine dans le 26°ème 
       VECTEUR d'EXCEPTION qui pointe sur la routine de l'HBL (.L) et
       de remettre l'IPL du programme à un niveau < 2 ( En modifiant  
       les bits I1,I2,I3 du registre d'‚tat )
       Votre routine devra aussi se terminer par l'instruction RTE 
       (Return From Exception), mais nous en reparlerons bientot...
       (Le tout en mode SUPERVISEUR, ne l'oubliez pas !)


  les routines du VBL :Vertical BLank
  -------------------
  Elles ont un niveau d'interruption 4, elles sont donc prioritaires
  vis-à-vis de l'interrution de l'HBL.
  Ces routines sont ex‚cut‚es après qu'un ‚cran graphique ( 200 ou 400 
  lignes horizontales suivant la r‚solution) ait ‚t‚ ‚dit‚ en entier sur
  le moniteur.
  Elles s'ex‚cutent donc 50 fois par seconde (50 Hz).
   
  Les routines de la VBL s'occuppent du changement de la palette des
  couleurs ( Uniquement après qu'une image a ‚t‚ dessin‚e en entier 
  pour ‚viter de perturber l'image ),elles testent le changement de 
  disquette ...
  Il y a en tout 8 routines, le nombre de routines disponibles est
  contenu dans la variable système NVBLS et il existe un vecteur 
  qui pointe sur les 8 adresses de ces routines, en VBLQUEUE.
  En r‚alit‚, seule 1 routine est ex‚cut‚e : Les 7 autres nous sont
  donc disponibles... 
  
    
  Les interruptions du MFP 68901 (Multi Fonction Peripheral)
  ------------------------------
  Le MFP 68901 g‚re 16 interruptions,elles ont un niveau de priorit‚ 6,
  elles sont donc prioritaires vis-à-vis des interruptions VBL et HBL.
  Les 16 interruptions du MFP 68901 ont aussi des niveaux de priorit‚
  diff‚rent entre elles !
  Ainsi, une interruption du MFP de niveau 6 ne pourra que ètre inter-
  rompue par une autre interruption de niveau > 6      etc...  

  Voilà les diff‚rentes interruptions du MFP 68901 , class‚es par
  niveau de priorit‚ (not‚ x sur l'ILP 6 du MFP ).


  NIVEAU (x/6) : L'interruption
               
     15/6      : D‚tecteur de branchement ou de d‚branchement du moniteur
                 haute r‚solution
     14/6      : Ring indicator de l'interface RS232
     13/6      : TIMER A de l'horloge interne
     12/6      : Tampon de r‚ception d'1 caractère à parir de la RS232
                 destin‚ à l'utilisateur
     11/6      : Erreur de r‚ception d'1 caractère provenant de 
                 l'interface RS232
     10/6      : Tampon temporaire d'‚mission d'1 caractère à destination
                 de la RS232
      9/6      : Erreur d'‚mission d'1 caractère provenant de la RS232
      8/6      : TIMER B et Compteur de retour à la ligne
      7/6      : Routine de controle des lecteurs de disquette et du DMA
      6/6      : Routines de controle du clavier (ACIAs) et de la prise
                 MIDI (En entr‚e et sortie)
      5/6      : TIMER C utilis‚ par le YM-2149 (Son) ,le clavier et le
                 compteur de synchronisation du système (à 200 Hz)
      4/6      : TIMER D utilis‚ pour les op‚rations d'‚mission et de
                 r‚ception de la RS232
      3/6      : Inutilis‚
      2/6      : Routine de controle du CTS de la RS232
      1/6      : Routine de controle du DCD de la RS232
      0/6      : Utilis‚ par le BUSY de l'interface CENTRONICS pour cr‚er
                 un spooler d'imprimante.


  Les termes ci dessus ne seront pas expliqu‚s, vous n'aurez pas à vous
  en servir de toute manière, alors pourquoi compliquer ce qui n'est pas
  d‚jà si simple ?

  Nous allons tout de mème d‚tailler et expliquer les modes de fonction-
  nement des TIMERS, car c'est leur programmation qui va nous permettre
  de r‚aliser nos programmes sous interruption.

  Les TIMERS:

  Comme vous avez pu le constater, il existe 4 TIMERS:

  Le TIMER A, le TIMER B, le TIMER C, le TIMER D.

  . Le TIMER A est entièremet disponible au programmeur et a un niveau
    de priorit‚ 13 au sein du MFP (‚lev‚!)
  . Le TIMER B est utilis‚ comme compteur de retour à la ligne mais vous  
    pourrez très facilement le d‚tourner.Il a un niveau de priorit‚ 8 au
    sein du MFP ( IPL < à l'IPL du TIMER A)
  . Les TIMERs C et D sont responsables d'un certain nombre de fonctions 
    importantes (gestion du son,du clavier ...), les d‚tourner peut donc
    poser beaucoup de problèmes...
    De plus, ils ont un niveau de priorit‚ BAS au sein du MFP, c'est 
    pourquoi nous ne les utiliseront pas pour installer nos program-
    mes sous interrupton.
 
    La programmation des TIMERS se fait d'une manière très particu-
    lière:
    Il faudra programmer directement les registres du CO-PROCESSEUR MFP
    68901 !!

    Les REGISTRES DU MFP 68901:
    ---------------------------
    On trouve 24 registres d'une taille d'1 OCTET chacun :
    Ces registres se situent en m‚moire à partir de l'adresse $FFFA01
    sur des adresses IMPAIRES.
    
    Ces registres font partie int‚grante de la m‚moire de notre ST.
    On peut atteindre tous ces registres en MODE SUPERVISEUR, il
    suffira de d‚poser la nouvelle valeur du registre à l'adresse
    correspondante.(Comme avec les variables système) 

    Nous n'utiliserons qu'une petite partie de ces registres, les
    voici:


  NR°) NOM :Indications (ADRESSE)
  -------------------------------
    1) GPIP:Drapeau de lecture ou d'‚criture par le port parallèle
            ($FFFA01)

    2) AER :Donne des information sur le mode de fonctionnement de
            l'interruption 
            ($FFFA03)

    3) DDR :Affecte un sens de transmission (entr‚e ou sortie) aux bits
            du GPIP
            ($FFFA05)     

    4) IERA:Vecteur bit d‚finissant le niveau d'IPL du MFP à bloquer:
            IPLs de 15 à 8, Voir les interruptions du MFP plus haut
            ($FFFA07)
   
            Bit 7: niveau 15
            Bit 6: niveau 14
            Bit 5: niveau 13
            Bit 4: niveau 12
            Bit 3: niveau 11
            Bit 2: niveau 10
            Bit 1: niveau  9
            Bit 0: niveau  8

     5) IERB:Vecteur bit d‚finissant le niveau d'IPL du MFP à bloquer:
             IPLs de 8 à 0, Voir les interruptions du MFP plus haut
             ($FFFA09)
   
            Bit 7: niveau 7
            Bit 6: niveau 6
            Bit 5: niveau 5
            Bit 4: niveau 4
            Bit 3: niveau 3
            Bit 2: niveau 2
            Bit 1: niveau 1
            Bit 0: niveau 0
            
     6) IPRA:Vecteur bit enclench‚ automatiquement qui marque l'IPL au
             sein du MFP (bit à 1 = IPL actif) qui est activ‚,Voir les
             interruptions du MFP pour les d‚tails sur les IPLs.
             ($FFFA0B)
  
            Bit 7: niveau 15
            Bit 6: niveau 14
            Bit 5: niveau 13
            Bit 4: niveau 12
            Bit 3: niveau 11
            Bit 2: niveau 10
            Bit 1: niveau  9
            Bit 0: niveau  8
  
          
     7) IPRB:Vecteur bit enclench‚ automatiquement qui marque l'IPL au
             sein du MFP (bit à 1 = IPL actif) qui est activ‚,Voir les
             interruptions du MFP pour les d‚tails sur les IPLs.
             ($FFFA0D)
     
            Bit 7: niveau 7
            Bit 6: niveau 6
            Bit 5: niveau 5
            Bit 4: niveau 4
            Bit 3: niveau 3
            Bit 2: niveau 2
            Bit 1: niveau 1
            Bit 0: niveau 0
  
     8) ISRA:Vecteur bit qui donne les interruptions actives.
             Voir les interruptions du MFP plus haut pour les equiva-
             lences des niveaux d'IPLs.
             ($FFFA0F)               

            Bit 7: niveau 15
            Bit 6: niveau 14
            Bit 5: niveau 13
            Bit 4: niveau 12
            Bit 3: niveau 11
            Bit 2: niveau 10
            Bit 1: niveau  9
            Bit 0: niveau  8
                                 
  
     9) ISRB:Vecteur bit qui donne les interruptions actives.
             Voir les interruptions du MFP...
             ($FFFA11)               
     
            Bit 7: niveau 7
            Bit 6: niveau 6
            Bit 5: niveau 5
            Bit 4: niveau 4
            Bit 3: niveau 3
            Bit 2: niveau 2
            Bit 1: niveau 1
            Bit 0: niveau 0

    10) IMRA:Vecteur bit dans lequel on doit indiquer (par un 1),le niveau
             d'IPL qu'on utilise.( bit nr° 5=IPL 13 si on utilise le TIMER
             A etc...)  
             ($FFFA13)  

            Bit 7: niveau 15
            Bit 6: niveau 14
            Bit 5: niveau 13
            Bit 4: niveau 12
            Bit 3: niveau 11
            Bit 2: niveau 10
            Bit 1: niveau  9
            Bit 0: niveau  8
 

    11) IMRB:Vecteur bit dans lequel on doit indiquer (par un 1),le niveau
             d'IPL qu'on utilise.( bit nr° 5=IPL 5 si on utilise le TIMER
             C etc...)  
             ($FFFA15)
  
            Bit 7: niveau 7
            Bit 6: niveau 6
            Bit 5: niveau 5
            Bit 4: niveau 4
            Bit 3: niveau 3
            Bit 2: niveau 2
            Bit 1: niveau 1
            Bit 0: niveau 0

    12) VR  :Vecteur bit: 

            . Bit nr°3 permet d'obtenir le mode AUTOMATIC END OF INTERRUPT
              ,dans ce cas (bit nr°3 à 1), il ne sera plus utile de modi-
              fier les registres IPR,ISR,IMR ( Voir la programmation des
              TIMERs plus loin, pas de panique !)
            . Bits nr°4 à 7, permet de modifier le nr° du VECTEUR qui sera
              ex‚cut‚    

              ($FFFA17)

     13) TACR:Vecteur bit qui controle le TIMER A:
              ATTENTION, seuls les bits 0 à 3 du Registre TACR sont
              utilis‚s !!!
              ($FFFA19) 
               

              .Nr° des bits 
               du  registre    ACTION sur le TIMER A et PREDIVISEUR
              
                |76543210|                                         |
                +--------+-----------------------------------------+

                 ****0000     STOPPE le TIMER A               
                 ****0001     DELAY MODE, /4
                 ****0010     DELAY MODE, /10
                 ****0011     DELAY MODE, /16
                 ****0100     DELAY MODE, /50
                 ****0101     DELAY MODE, /64
                 ****0110     DELAY MODE, /100
                 ****0111     DELAY MODE, /200
                 ****1000     EVENT COUNT MODE
                 ****1001     MODE MESURE D'IMPULSIONS, /4
                 ****1010     MODE MESURE D'IMPULSIONS, /10
                 ****1011     MODE MESURE D'IMPULSIONS, /16
                 ****1100     MODE MESURE D'IMPULSIONS, /50
                 ****1101     MODE MESURE D'IMPULSIONS, /64
                 ****1110     MODE MESURE D'IMPULSIONS, /100
                 ****1111     MODE MESURE D'IMPULSIONS, /200

    C'est le registre TACR qui permet de coder la FREQUENCE D'APPEL du
    TIMER A.

    EXPLICATIONS:
    -------------      

 -  Le MFP 68901 travaille avec une horloge interne de 24,576 Mhz

 -  Le TIMER A est essentiellement compos‚ d'un REGISTRE DE CONTROLE et
    d'un REGISTRE DE DONNEE.                    --------------------
         ------------------ 
    Le REGISTRE DE CONTROLE indique le mode de fonctionnement du TIMER,
    il s'agit du registre d‚crit ci-dessus, le registre TACR.
    C'est en positionnant le registre TACR sur les diff‚rentes valeurs 
    accept‚es (Voir le tableau), qu'on obtient les diff‚rents modes de
    fonctionnement du TIMER:
   
      les diff‚rents MODES DE FONCTIONNEMENT DU TIMER A sont:
      -------------------------------------------------------
   . Le DELAY MODE:
     --------------
     Le REGISTRE DE DONNEE du TIMER est d‚cr‚ment‚ à intervals r‚guliers
     (à chaque battement de l'horloge interne contenue dans le diviseur)
     seur)et quand ce registre vaudra 1 ,une interruption sera g‚n‚r‚e.

     NB:  Le registre de DONNEE devra ètre une valeur comprise entre 1 
     ---  et 255


     Exemple:TACR=%0011 
     -------
     On est en MODE DELAY (voir Tableau)
     Le registre de controle TACR vaut %11 et le pr‚diviseur vaut 16 
     (Regardez le Tableau)   -------------       ------------------- 
     Si on positionne le registre de donn‚e sur 200 par exemple, notre
     programme sous interruption sera appel‚:   ---------------

     245760/16/200=76,8 fois par secondes ...
     -------------
           +-----------------------------------+    
     Soit: |FREQUENCE DU MFP/PREDIVISEUR/DONNEE|
           +-----------------------------------+

     Autre Exemple:TACR=%0010 (voir Tableau)
     Le registre de control TACR vaut %10 et le pr‚diviseur vaut 10
     (Regardez le Tableau)  -------------       -------------------       
     Si on positionne le registre de donn‚e sur 32 par exemple, notre
     programme sous interruption sera appel‚:   --------------

     245760/10/32=768 fois par secondes ...
     ------------
           +-----------------------------------+    
     Soit: |FREQUENCE DU MFP/PREDIVISEUR/DONNEE|
           +-----------------------------------+
 
     J'y reviendrai quand nous ‚crirons nos premiers programmes...
        

    . EVENT COUNT MODE:
      -----------------    
      C'est pareil, sauf qu'ici Le MFP ne tient plus compte 
      du PREDIVISEUR...

    . Le MODE MESURE DE LARGEUR D'IMPULSION:
      --------------------------------------
      Identique au DELAY MODE, mais il peut être annul‚ par une actvit‚
      des broches d'entr‚e ou sortie du MFP.


    
    Nous utiliseront surtout le DELAY MODE ...

    Relisez attentivement ce qui a ‚t‚ dit ici, car c'est vraiment très
    important...




                              -----------------


   PIECHOCKI   Laurent
   8, Impasse Bellevue              Suite dans le fichier: INTER_2.DOC
   57980  TENTELING                                        ----------- 
   
       

                   

Back to ASM_Tutorial